Hotel Emperador
Hotel Emperador

Lobby Art Gallery

Ambassadeurs de l’art

Nous avons entièrement repensé le Lobby de l’Hotel Emperador pour le transformer en un espace dédié à la mode et à l’art. Dans notre travail pour la promotion du talent, nous avons conçu un programme d’expositions qui met en avant les œuvres de jeunes artistes ou les travaux d’auteurs déjà reconnus.

Inaugurée en septembre 2017, la Lobby Art Gallery se présente comme une galerie alternative qui abrite des expositions temporaires, avec une programmation permanente d’artistes de différentes disciplines : de l’Art abstrait au collage, de la sculpture aux interventions dans l’espace street art.

Du lundi au dimanche de 10 h à minuit. Entrée libre.

Notre programmation
JooEun

Joo Eun

Sanguiun

Du 05/11/2018 au 09/12/2018

Sanguiun est une invitation à changer de regard sur les montagnes, dans la solitude et le silence pour être à l’écoute de leur âme et de notre âme propre, et pour ressentir le lien qui existe entre nous et la nature.

Le langage utilisé par Joo Eun se compose des silences qui peuplaient les montagnes et des silences qui accompagnaient son enfance, parfois agréables, et parfois terrifiants. Au fil du temps, le silence est devenu son langage, qu’elle représente au travers de paysages de brouillard, de décors enneigés vierges de toute trace humaine, de nuits obscures, etc. Dans ces œuvres, l’artiste représente une expérience mystique de la nature qui se déclenche dans la tension entre l’obscurité et la lumière qui éclaire le chemin. Le chemin illuminé, plein de mystères et de sensations intimes, nous invite à l’emprunter.

Joo Eun réalise ses œuvres au moyen de procédés peu courants basés sur l’eau, la terre et quelques pigments, qui donnent vie à des textures très intéressantes. Ces œuvres font référence au cosmos et à la terre d’un point de vue et avec une sensibilité à cheval entre l’orient et l’occident, qui évoquent également le caractère mystique et ancestral de la nature.

CocoDavez

Coco Dávez

Faceless

Du 11/12/2018 au 20/01/2019

Faceless, ce sont des portraits basés sur la simplicité des formes et la combinaison de couleurs pures qui cherchent à percevoir le caractère essentiel de chaque personnage. Le visage disparait pour représenter l’énergie de la personne dépeinte.

De cette manière, la représentation réaliste est mise de côté en faveur de la couleur pure, pour mettre l’accent sur l’expression des sentiments, des vécus et des souvenirs que transmet à l’auteur la personne dont on fait le portrait. Coco Dávez fait en sorte que chaque portrait possède un symbolisme de caractère très personnel, marqué par sa conception vitale.

Dans un processus de schématisation et de synthèse, la jeune artiste madrilène transforme le personnage en une icône, un symbole. Une palette fauviste par laquelle passent Picasso, Frida Kahlo, Le Corbusier, David Lynch, Jacques Cousteau, Grace Jones, Basquiat, Yayoi Kusama… Un voyage pictural au sein de la culture populaire du XXe siècle, orchestré par une des plus grandes artistes du moment.

Coco Dávez (Madrid, 1989) débute sa carrière artistique à Londres en 2010 lorsqu’elle commence à collaborer comme illustratrice pour le journal « El Mundo ». Elle développe sa carrière dans les domaines de la direction d’art, de la photographie et de la peinture, le domaine le plus reconnu.

Vous souhaitez découvrir tous les artistes qui ont exposé dans la galerie ?

Josune García Larrañaga

Première exposition dans la Lobby Art Gallery

27 septembre/15 novembre 2017

Lors de cette première occasion, notre Lobby Art Gallery a exposé le travail de Josune García Larrañaga, une peinture abstraite et envoûtante à la fois qui suscite de l’émotion. « Je souhaite que le spectateur ne voie pas seulement la pièce, mais l’expérimente, et qu’en s’imprégnant de ses couleurs et de son énergie, il puisse, à travers elle, se rapprocher un peu plus de son côté émotionnel », explique Josune.

« Pour moi, l’art est un processus méditatif qui me permet de m’abstraire d’un esprit hyper-rationnel. La recherche de la perfection, les règles et le désir de contrôler s’effacent, et seul reste un espace où l’âme peut s’exprimer », conclut-elle.

Danielem

Art en papier artisanal

17 novembre/11 janvier 2018

« Au moyen de cette exposition, j’ai cherché à représenter ma vision particulière de l’histoire et du portrait, plus particulièrement le côté royal, en référence à l’élégant et incomparable cadre d’exposition dans lequel nous nous trouvons. J’ai toujours été un passionné de peinture classique et de portrait, avec l’aspiration d’aller un peu plus loin dans la volonté de la contemporaniser », remarque Daniel Esteban, dit « Danielem ».

Danielem crée des œuvres réalisées intégralement en papier, sans intégrer de peinture à aucun moment, dans lesquelles les jeux d’ombre, les transitions ou les volumes ne sont rien de plus que le contraste produit entre des supports de tonalité et de nature différentes. Des papiers artisanaux utilisés essentiellement dans le monde de la reliure, qui par leur nature et leur particularité, octroient à l’œuvre un caractère unique, inimitable et incontrôlable, car en associant de nombreuses pièces, les nuances et les motifs du papier renvoient plus que la propre volonté de l’auteur.

Sandra Val

Les blessures de l’âme : fractures, nœuds et creux

11 janvier/19 février 2018

La méthode de travail de Sandra Val est une somme d’éléments où se répète de manière caractéristique le besoin de reconstruire de nouvelles formes à partir du fragment, de l’élément abîmé-déchu ou oublié. Il existe une certaine obsession à reconstruire le grand puzzle que représente toute vie marquée par l’oubli, pleine de lacunes et d’absences, à créer des unités complètes pourvues de sens au moyen de la recherche.

« Mon œuvre est le reflet de ma propre vie, elle surgit de la blessure causée par l’oubli et le silence, et se transforme en une cicatrice qui nous rappellera toujours ce qui s’est passé. Les cicatrices sont, par conséquent, un symbole de guérison, de progression et de dépassement de ce qui nous rend plus forts et résilients », souligne l’artiste.

Misterpiro

Through The Glass

19 février/4 mars 2018

La Gran Vía madrilène en tant que paradoxe de la rue, de tout ce qui s’y passe et de ses transformations permanentes. De nos jours, avec l’intensité de la ville et les fluctuations de son énergie, surgit Through the Glass pour absorber cette énergie, la capitaliser sous forme de couleurs vibrantes et la faire entrer dans un espace où il est possible de l’exploiter et de la répandre partout à la vue de ceux qui traversent cette même atmosphère d’où elle provient. Un espace emblématique qui, pour la première fois, se laissera entièrement transformer.

Through the Glass est une exposition site-specific de Misterpiro, un artiste urbain révélation. Peinture, intervention et installation ont figuré parmi les compositions que l’artiste a créées en direct à mesure qu’il s’est familiarisé avec l’environnement et, par là-même, il s’est approprié son univers fantastique.

Sol Felpeto

Poop Arttoons

5 mars/18 avril 2018

Animaux et art fusionnent dans l’œuvre de Sol Felpeto, formée de pièces que l’on pourrait qualifier de « multi-style », même si la philosophie de l’artiste a toujours été de reproduire n’importe quelle technique au moyen de son matériau favori : l’acrylique. La collection exposée à l’Hotel Emperador a permis la connexion entre un élément déjà connu, comme des pièces d’art iconiques, et un élément complètement nouveau.

L’artiste vénézuélienne définit son travail comme « un spectacle pour divertir le public, qui nait de la nécessité de surprendre et d’amener à l’observation au lieu de l’interaction ».

José Palacios

Fluor Suite

Du 28 août au 7 octobre

La Lobby Art Gallery de l’Hotel Emperador se remplit de couleur et de contraste avec FLUOR SUITE, la nouvelle exposition de cet artiste madrilène. L’exposition restera visible jusqu’au 7 octobre dans cet espace central dédié à l’art. En outre, le jeudi 6 septembre de 19 h à 22 h aura lieu l’inauguration, comme toujours en partenariat avec Cervezas Ámbar.

José Palacios est un artiste moderne qui a su se nourrir de l’art qui place ses qualités esthétiques au-dessus des modes. Ses compositions colorées conservent un contexte scénique classique, avec des figures et des traits marqués qui cohabitent avec une touche d’abstraction et un effet quasi-stroboscopique qui confère à ses peintures un grand dynamisme.

Que proposons-nous de plus dans la Lobby Art Gallery ?

Hotel Emperador

Le même caractère depuis toujours

Le Lobby-bar de l’Hotel Emperador s’est toujours caractérisé par son élégance à l’anglaise, conjuguant le style des salons de thé avec celui d’un bar classique britannique. À tout cela, nous ajoutons à présent une dose d’art et de culture, tout en conservant l’esprit qui nous a conféré notre rang de favori sur la Gran Vía.

Hotel Emperador

Confort et élégance à Madrid

Se détendre tout en observant le quotidien d’une ville comme Madrid est un luxe à ne pas manquer, surtout depuis la Lobby Art Gallery de l’Hotel Emperador. Cet espace de relaxation dispose de fauteuils confortables, dont certains sont de style classique Chester, et d’une décoration raffinée visible au travers des grandes baies vitrées qui donnent sur la Gran Vía.

Hotel Emperador

Vous ne pourrez pas résister

Nous comptons sur une large sélection de cocktails, bières et vins, et sur une appétissante carte de snacks qui comprend des salades, des sandwiches, des hamburgers et des desserts. Cet espace est l’option idéale pour déconnecter autour d’un cocktail avant le dîner, ou autour d’un verre après une longue journée de travail ou de tourisme.

Inscrivez-vous à notre newsletter